Sommaire

 

Si la liposuccion élimine en profondeur les surcharges de graisses localisées qui résistent à l'exercice physique ou aux régimes alimentaires, tout le monde ne peut avoir accès à cette technique de chirurgie esthétique onéreuse. Heureusement il existe des alternatives, notamment la lipolyse.

Définition de la lipolyse

La lipolyse, également appelée lipodissolution ou lipotomie, est un procédé non chirurgical qui consiste à détruire les adipocytes (cellules graisseuses) en surcharge dans le tissu sous-cutané.

Différents types de lipolyse

Il existe cinq procédés différents de lipolyse :

  • la lipolyse-laser ;
  • la lipolyse par injection ;
  • la cryolipolyse ou lipolyse par le froid ;
  • les ultrasons ;
  • la radiofréquence.
Lire l'article Ooreka

Zones traitées par la lipolyse

La lipodissolution est efficace plutôt sur de petites zones. Néanmoins, si les amas graisseux sont très localisés, on peut traiter :

  • le ventre ;
  • les hanches ;
  • la face interne des cuisses ;
  • le menton ;
  • les genoux.

Les 6 types de lipolyse

Parmi les types de lipolyse, certaines méthodes sont plus invasives que d'autres. Il est nécessaire de contacter votre médecin traitant avant de choisir un traitement, afin d'éviter tout risque de complications.

La lipolyse-laser

La lipolyse laser consiste à utiliser, par voie sous-cutanée, un laser, sous forme de sonde, pour détruire les amas graisseux. La chaleur du laser va brûler les cellules, qui seront ensuite éliminées naturellement par l'organisme. Cette technique nécessite une anesthésie locale. Elle n'est pas sans risques et reste controversée comme toutes les techniques invasives (risques de nécroses).

Lire l'article Ooreka

La lipolyse par injection

Cette méthode consiste à injecter des agents chimiques dans le tissu adipeux afin de détruire la graisse. Ce type de lipolyse est invasif et encore sujet à controverses, car certains des produits injectés sont potentiellement dangereux. Les produits utilisés peuvent être :

  • la mésothérapie ;
  • les solutions hypo-osmolaires ;
  • la phosphatidylcholine ;
  • le désoxycholate de sodium.

Toutefois, ces produits détruisent mais n'éliminent pas les déchets cellulitiques.

Lipotomie

Article

Lire l'article Ooreka

La lipolyse par le froid ou cryolipolyse

La cryolipolyse, ou lipolyse par le froid, est une méthode non invasive, par traitement externe. L'application de froid contrôlé pendant 45 à 90 minutes permet de détruire les cellules graisseuses, sans léser les tissus adjacents. Cette technique est indolore. 1 à 3 séances suffisent à réduire les amas graisseux.

Les ultrasons

Le traitement des amas graisseux par ultrasons est une technique non invasive qui consiste à détruire les cellules graisseuses en utilisant des ondes acoustiques. L'appareil à ultrasons permet de :

  • chauffer et ainsi détruire les adipocytes ;
  • masser et drainer les tissus pour favoriser l'élimination des déchets.
Lire l'article Ooreka

La radiofréquence

Cette méthode consiste à appliquer des ondes de radiofréquence, par le biais de plaques posées sur la peau. Ces ondes chauffent le tissu sous-cutané, brûlent les adipocytes et favorisent la création du collagène.

L'électrolipolyse

Cette technique consiste à détruire les cellules graisseuses grâce à un courant électrique indolore. Le courant détériore les adipocytes qui libèrent alors leurs graisses et il améliore la circulation locale et le drainage des déchets.

Lire l'article Ooreka

Lipolyse : contre-indications et interdictions

Les traitements des surcharges graisseuses par lipolyse sont très controversés car la plupart présentent des risques importants de complications. Parmi les causes, on peut notamment relever :

  • le fait que ces traitements, en plus de détruire les adipocytes, abîment ou détruisent les cellules et tissus adjacents ;
  • le fait qu'ils ne permettent pas d'éliminer efficacement les cellules une fois détruites.

Les contre-indications à la lipolyse

Chaque technique de lipolyse possède ses spécificités, ses contre-indications et ses risques. Il est donc nécessaire de s'adresser à un médecin spécialisé dans la technique choisie. Ainsi, si vous optez pour une lipolyse-laser, il est préférable de s'adresser à un médecin lasériste. Une expertise dans le réglage du laser est primordiale.

C'est au cours de l'entretien avec votre médecin que vous seront précisées les contre-indications. En règle générale, les sujets présentant des contre-indications à une lipolyse sont :

  • les femmes enceintes et allaitantes ;
  • les personnes souffrant de problèmes veineux et de troubles de la coagulation ;
  • les sujets immunodéprimés ;
  • les personnes faisant de l'insuffisance rénale ;
  • les personnes souffrant de lésions sur la peau (irritations, eczéma, etc.) ou de peau très sensible ;
  • les personnes souffrant de tumeurs ;
  • les personnes qui suivent déjà un traitement lourd ;

Techniques interdites et techniques autorisées

Parmi les traitements de lipolyse, on distingue :

  • les techniques invasives (qui pénètrent dans le corps) : la lipolyse-laser, la lipolyse par injection ;
  • les techniques non invasives (traitement externe) : la cryolipolyse, les ultrasons, la radiofréquence.

En 2009, un rapport de la Direction générale de la Santé a signalé des cas de complications graves (dont des nécroses ou morts des tissus) suite à l'emploi des techniques de lipolyse. Cela avait donné lieu au décret n° 2011-382 du 11 avril 2011 interdisant toutes les techniques de lyse adipocytaire.

Toutefois, en avril 2012, après de nombreuses études, le Conseil d'État est revenu sur cette interdiction : sont aujourd'hui autorisées les « techniques à visée lipolytique non invasives utilisant des agents physiques externes, sans effraction cutanée ».

En résumé, sont interdites toutes les formes de lipolyses invasives , à savoir :

  • la lipolyse utilisant des injections de solutions hypo-osmolaires ;
  • la lipolyse utilisant des injections de produits lipolytiques (phosphatidylcholine ou déoxycholate de sodium) ;
  • la lipolyse utilisant des injections de mélanges mésothérapeutiques ;
  • la lipolyse utilisant la carboxythérapie ;
  • la lipolyse-laser, sans aspiration.

Parallèlement, sont autorisées toutes les formes de lipolyses non invasives, à savoir :

  • la lipolyse par ultrasons ;
  • la lipolyse par radiofréquence ;
  • la cryolipolyse ;
  • l'électrolipolyse ;
  • la lipolyse laser, avec aspiration des cellules.

Avantages et inconvénients de la lipolyse

Outre la controverse sur la dangerosité potentielle de certaines techniques, la lipolyse présente des avantages et des inconvénients par rapport à une liposuccion.

Avantages de la lipolyse

Le principal atout de la lipolyse par rapport à la liposuccion est son prix.

À titre purement indicatif, il faut compter entre 300 et 500 € par séance pour une lipolyse à injection ou une cryolipolyse (environ 650 € pour une cryolipolyse de la culotte de cheval, c'est-à-dire sur les deux cuisses).

.Ce coût n'est pas remboursable car considéré comme acte médical à visée esthétique.

  • En ce qui concerne les autres types de lipolyse, les tarifs à la séance oscillent entre 50 et 150 €.
  • La lipolyse-laser est cependant plus chère. La séance tourne plus souvent autour de 1 000 à 1 500 €.

Par ailleurs, la lipolyse :

  • ne nécessite pas d'anesthésie générale ;
  • ne nécessite pas de séjour hospitalier.

Inconvénients de la lipolyse

Les principaux inconvénients sont que :

  • La lipolyse ne se pratique que sur des zones réduites.
  • Les résultats sont moins flagrants.
  • Pour certaines techniques, il faudra faire preuve de patience pour voir des résultats (avec la cryolipolyse, une fois les cellules graisseuses détruites, il faut attendre qu’elles se dégradent et s’éliminent par voie naturelle, ce qui prend entre un et trois mois).

Aussi dans la rubrique :

Traitements médicaux anti-cellulite

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider