Sommaire

 

On confond souvent la cellulite infectieuse avec les autres cellulites, comme la cellulite aqueuse, la cellulite adipeuse ou la cellulite fibreuse.

Pourtant, la cellulite infectieuse n'a pourtant rien de commun avec ces trois types de phénomènes « esthétiques ».

Définition de la cellulite infectieuse

La cellulite infectieuse est une inflammation causée par une bactérie qui doit être traitée d'urgence car ses évolutions sont, dans certains cas, mortelles.

Une bactérie qui ne nous veut pas du bien

Comme dans « bronchite » (inflammation des bronches) ou « rhinite » (inflammation du nez), ou encore « otite » (inflammation de l'oreille), on trouve un certain nombre de mots dans le vocabulaire médical terminé par « -ITE » qui laissent entendre une inflammation localisée. Ces inflammations sont souvent sévères, accompagnées de fièvre, et à soigner avec des antibiotiques.

Il en va de même pour la cellulite infectieuse : elle est due à de mauvaises bactéries qui envahissent les tissus de la peau,mais aussi certains organes (cœur, poumons, etc.).

Citons parmi les bactéries en cause :

  • le streptocoque ;
  • le staphylocoque ;
  • le bacillus anthracis (responsable de l'anthrax, encore appelé « maladie du charbon »).

Aspect, localisation et causes possibles de la cellulite infectieuse

La cellulite infectieuse, lorsqu'elle est sous-cutanée, peut se traduire visuellement par des rougeurs localisées, un gonflement de la peau et une sensation de chaleur. De plus, le toucher de la partie infectée est douloureux. La plupart du temps, elle touche le visage, le cou et les membres inférieurs.

Les causes d'une cellulite infectieuse peuvent être :

  • l'existence d'une plaie qui n'a pas été bien traitée (coupure, brûlure, morsure, piqûre) ;
  • un bouton mal soigné qui s'infecte ;
  • des soins dentaires mal traités.

Cellulite infectieuse : mesures d'urgence

Dans des cas extrêmes, la cellulite infectieuse peut dégénérer et évoluer par exemple vers :

  • une gangrène ;
  • une méningite ;
  • une septicémie.

En cas de doute ou de suspicion d'une cellulite infectieuse, prenez immédiatement contact avec un médecin traitant, en particulier si :

  • vous avez subi des soins dentaires il y a peu ;
  • vous avez subi une opération de chirurgie ou microchirurgie ;
  • vous avez une plaie qui s'est infectée ;
  • vous avez été mordu par un animal.

Cellulite infectieuse : quelques mesures pour l'éviter

D'une manière générale, le médecin doit toujours vérifier la validité de vos vaccins.

Le vaccin du Tétanos doit toujours être à jour :

  • Un travail régulier au jardin, au contact avec la terre, doit inciter à être à jour sur ce plan.
  • Mais aussi, pour les sportifs qui ont coutume de courir en forêt et qui peuvent tomber, s'écorcher et risquer dans leur chute d'avoir de la terre sur une blessure.
  • Il en va de même pour les personnes travaillant avec les animaux.

En cas de plaie, il est impératif :

  • de la nettoyer longuement à l'eau et au savon ;
  • de la désinfecter avec un antiseptique.

Il faut redoubler de vigilance lorsqu'il s'agit de :

  • la morsure d'un animal ;
  • une coupure (n'importe quel type de coupure, même une piqûre avec une aiguille ou une écharde) ;
  • des plaies ou des griffures (surtout si elles ne guérissent pas) ;
  • des interventions médicales (dentiste, chirurgie...), etc.

En cas de suspicion de cellulite infectieuse chez un proche :

  • l'emmener d'urgence voir un médecin, ou l'emmener aux urgences ;
  • isoler tous ses effets personnels (vêtements, etc) ;
  • isoler ensuite le malade pendant son traitement médical.

Aussi dans la rubrique :

Tout sur la cellulite

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider